La Documentation Anarchiste

Accueil du site > Bibliothèque > Le mouvement révolutionnaire sous le capitalisme moderne

Le mouvement révolutionnaire sous le capitalisme moderne

Socialisme ou Barbarie n°32

Cornelius Castoriadis , 1961

Le capitalisme est la 1ère société historique que nous connaissions dont l’organisation contienne une contradiction interne insurmontable (terme galvaudé par des générations de marxistes et de pseudo-marxistes jusqu’à perdre toute signification) Le capitalisme est, comme d’autres, une société divisée en classes. Ces classes s’opposent car leurs intérêts sont en conflit. Mais l’existence de classe et l’exploitation comme telles ne créent pas de contradiction. Elles déterminent simplement une opposition ou un conflit entre deux groupes sociaux. Il n’y a pas contradiction dans une société esclavagiste ou féodale (...) : ce que le maître impose à l’esclave, le seigneur au serf, ne comporte pas de contradiction interne (...). De même, ces sociétés ne sont pas déterminées dans leur évolution quotidienne par la lutte entre deux classes. Les esclaves peuvent se révolter contre les maîtres, les serfs peuvent brûler le château du seigneur : les deux termes du conflit restent extérieurs l’un à l’autre. Il n’y a pas de dialectique concrète commune du maître et de l’esclave (cf. Hegel) : ce n’est pas l’activité quotidienne des exploités qui oblige quotidiennement les exploiteurs à transformer leur société.

Word - 68 ko
Le mouvement révolutionnaire sous le capitalisme moderne

Voir en ligne : Bibliothèque Libertaire

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0